Les types de whisky

Les origines

Bien que Bushmills, la plus vieille distillerie connue au monde, obtint sa licence de distillation en Irlande en 1608, les origines du Whisky seraient bien plus anciennes.

Les irlandais défendent l'hypothèse que les techniques de distillation auraient été rapportées en Europe par Saint-Patrick. En 432, ce moine évangélisateur d'origine écossaise fut envoyé en mission en Irlande où, selon la légende, il aurait importé un alambic provenant d'Egypte.

Les méthodes de fabrication de cet "uisce beatha", mot celte pour "eau-de-vie", s'exporteront rapidement en Ecosse où elle sera appelée "uisge beatha". Ce terme gaélique, après de multiples déformations,  donnera le mot "Whisky".

Néanmoins, les premières traces écrites témoignant de l'existence d'une boisson s'apparentant au Whisky remonteraient au 15ème siècle en Écosse, dans le Royal Exchequer Rolls (Livre des comptes de l'état).

On y découvre que seulement certains corps de métier ont le droit de produire cet alcool. Dans la réalité, de nombreux fermiers, entre autres, assuraient une production illégale et alimentaient un réel réseau parallèle.

L'industrialisation

En 1823, le duc de Gordon imposa "l'Excise Act" qui avait pour but de légaliser la production de cet alcool. Cet acte stipulait qu'il fallait s'acquitter d'une taxe de 10 livres pour distiller le malt ainsi qu'un droit de douane par gallon d'alcool pur (3,78 litres). A partir de cette date, l'industrie du Scotch Whisky (Whisky Ecossais) fut en plein essor pendant les 50 années qui suivirent. La révolution industrielle améliora les techniques de distillation et amena le chemin de fer qui permit d'approvisionner les distilleries en matières premières et d'exporter leur production.

Deux évènements vont faire croître la position du Whisky sur le marché: l'invention du Blend et le Phylloxera (insecte parasite de la vigne) qui ruina les cultures françaises et de la même manière, la production de cognac.

Les premiers Blends apparaissent au milieu du 19ème siècle et vont rapidement prendre le dessus par rapport au single malt grâce à leur fabrication plus économique et leur goût moins typé. Pendant près d'un siècle, la production de Blends ne va cesser de grandir et faire disparaitre les distilleries se limitant à l'édition de Single Malts.

De l'autre côté de l'Atlantique, la production de Whiskey (écriture spécifique aux Whiskeys américains et irlandais) bat son plein mais commence à être menacée par les premières ligues anti-alcool.

Le 20ème siècle

Le début du 20ème siècle marqua une période de déclin pour le Whisky. La prohibition aux Etats-Unis, la première et la seconde guerre mondiale, ainsi que le krach boursier furent à l'origine d'un véritable ralentissement de la production de Whisky pendant plusieurs décennies.

Le début des années 80 marque le retour du bourbon sur la scène internationale et surtout un regain d'attention pour le Whisky Single Malt.

Il s'agit aussi d'une période de crise pour le Whisky écossais suite aux baisses des ventes et à la surproduction des années précédentes. La société Diageo fermera une dizaine de distilleries, parmi lesquelles Port Ellen et Brora, devenues mythiques grâce à la qualité de leur Whisky. Une grande partie du stock de ces distilleries fut revendue, entre autres, à des sociétés de négoce.

Depuis le début des années 2000, le marché du Whisky Single Malt est en pleine ébullition. Ce marché s'ouvre aussi aux Whiskys du monde, Japon en tête avec de grands groupes comme Nikka et Suntory. Le Canada, La France, la Belgique, la Suède, l'Inde ou même Taiwan sont dorénavant de sérieux concurrents aux Whiskys écossais, irlandais ou américains.

L’histoire du whisky

Accueil Autour du Whisky Webshop Whisky finder